Accueil > Santé au travail

Les recommandations par secteur d’activité

16 Apr 2022 Santé au travail

Les recommandations de La Sécurité Solaire par secteur d'activité et métier, pour limiter les risques liés aux expositions professionnelles.




Travailler en extérieur signifie la plupart du temps être exposé aux risques pour la santé liés au rayonnement ultraviolet solaire. Les dommages peuvent être cutanés (coups de soleil, cancers de la peau, allergies…), et oculaires (cataractes, DMLA, ophtalmies…).

Il est important de garder à l’esprit que les UV sont des rayons invisibles et qui ne chauffent pas. Ainsi, la chaleur que l’on ressent n’est pas forcément liée à un niveau d’UV fort. Inversement, une température basse peut cacher un niveau d’UV élevé !

De plus, les risques de lésions cutanées comme oculaires peuvent aussi survenir à de faibles intensités si l’exposition au soleil est de longue durée. Pour certains risques, en particulier de long terme comme la cataracte ou le cancer de la peau, les doses d’UV reçues sont cumulatives.

Ainsi, pour celles et ceux qui travaillent dehors, les mesures de protection doivent être prises toute l'année. Avec une attention particulière …

  • de mai à septembre dans les régions tempérées de l’Hémisphère Nord,
  • en montagne, du fait de l’altitude et de la réverbération des UV sur la neige,
  • en mer ou près d’un plan d’eau du fait de la réverbération sur l’eau



Les Recommandations

Vous trouverez dans cet article des recommandations ciblées par secteurs d’activités :

1 - Agriculture, viticulture, horticulture

2 - Construction - BTP

3 - Energie - Télécom - Voirie - Voie ferrée - Déchets

4 - Mer

5 - Montagne

6 - Plage - Plans d'eau - Piscines de plein air

7 - Armée – Police – Poste

8 - Transport - Route - Ferroviaire

9 - Sports – Animation




1 - Agriculture, viticulture, horticulture…

image agriculture

Les métiers de l’agriculture et assimilés sont particulièrement exposés au Soleil du fait de la durée des activités à l’extérieur, souvent sans possibilité de rester à l’ombre. Et naturellement, lorsqu’ils exercent en altitude, les doses de rayonnement reçues sont majorées d’environ 10% pour 1000 m d’élévation.

Le contact avec des végétaux et des produits chimiques potentiellement photo-sensibilisants constituent un risque supplémentaire.

Les caractéristiques topographiques du terrain cultivé exposent souvent les agriculteurs au vent qui diminue la température ressentie et donc la sensation de risque.

Enfin, le travail en début et fin de journée, entraine une exposition à des rayonnements solaires rasants, certes beaucoup moins puissants qu’à la mi-journée mais qui constituent un danger réel pour les yeux s’ils ne sont pas bien protégés.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Identifiez et méfiez-vous des substances photo sensibilisantes* (non compatibles avec l’exposition au UV).
  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Si possible, déplacez les travaux à l'intérieur ou dans des zones ombragées.
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Limitez dans la mesure du possible d'être à proximité de surfaces réfléchissant les UV (les surfaces claires et brillantes réfléchissent beaucoup les UV).
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à larges bords qui couvre votre visage, votre cou et vos oreilles.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 3 ou 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Portez des gants pour protéger le dos de vos mains.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).

*Exemple de photosensibilisants : Bergamote, Renoncule, Chrysanthème, Aneth, Fenouil, Figure, Citron, Chaux, Millepertuis.

Pour lire notre article sur la photo-sensibilisation




2 - Construction - BTP

image construction Source :Abri de chantier proposé par l'entreprise Mastertent

Dans ce secteur de la construction et du BTP, les risques peuvent énormément varier d’un métier à l’autre. Le couvreur, par exemple, sera presque systématiquement exposé dos au soleil, alors que le plombier sera à peine plus exposé qu’un travailleur du tertiaire.

Hormis la réflexion du rayonnement sur des matériaux de construction particulièrement clairs ou brillants (vitres, miroirs…), ou l’exposition de certains chantiers au vent qui diminue la température ressentie et donc la sensation de danger, les risques et mesures de protection organisationnelles sont relativement « standards ». Idem pour les protections individuelles qui devront répondre naturellement aux autres exigences du secteur (chute, visibilité, chaleur, etc.).

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Limitez dans la mesure du possible d'être à proximité de surfaces réfléchissant les UV.
  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Si possible, déplacez les travaux à l'intérieur ou dans des zones ombragées.
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à large bord qui protège votre visage, votre cou et vos oreilles ou un casque avec une visière et des protections latérales.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 3 ou 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Portez des gants pour protéger le dos de vos mains.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



3 - Energie - Télécom - Voirie - Voie ferrée - Déchets

image electricité

Pour les agents des réseaux d'énergie et de télécom, mais aussi de la voirie et des voies ferrées, de l'assainissement et de la collecte des déchets... la mise en place de mesures de protection solaire est importante en raison de la durée et de l’intensité des expositions.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Limitez dans la mesure du possible d'être à proximité de surfaces réfléchissant les UV.
  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Si possible, déplacez les travaux à l'intérieur ou dans des zones ombragées.
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à large bord qui protège votre visage, votre cou et vos oreilles ou un casque avec une visière et des protections latérales.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 3 ou 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Portez des gants pour protéger le dos de vos mains.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



4 - Mer

image mer

Beaucoup d’études ont montré l’incidence particulièrement élevée, chez les marins, des pathologies en lien avec l’exposition au soleil. Une des plus célèbres fût menée aux USA dans la baie de Chasepeak (Maryland – USA) à la fin des années 80. Elle montrait, sans aucun doute possible, à quel point conduire les bateaux qui traversent la baie toute la journée augmente le risque de cataracte.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé, et les études se sont multipliées. Parmi elles, l’étude POLA en France, menée par la Professeure Cécile Delcourt, ayant confirmé les liens entre expositions solaires et pathologies oculaires pendant que d’autres montraient les risques de cancers cutanés encourus par les professionnels de la mer.

Les spécificités des risques solaires en mer sont essentiellement liées à la réverbération des rayonnements sur l’eau, en particulier lorsqu’ils sont rasants en début ou fin de journée, sur les surfaces réfléchissantes du bateau (pont, voile) mais sans doute également au vent et aux embruns qui atténuent la chaleur ressentie et donc la sensation de risque.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Si possible, déplacez les travaux à l'intérieur ou dans des zones ombragées.
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Envisagez de teinter les vitres des navires et les vitres latérales des véhicules
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à large bord qui protège votre visage, votre cou et vos oreilles ou un casque avec des protections latérales.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 3 ou 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Portez des gants pour protéger le dos de vos mains.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



5 - Montagne

image montagne

Pour les métiers de la montagne (les professeurs de ski, pisteurs secouristes, guides, conducteur de remontée mécanique…), les risques solaires sont surtout liés à l’altitude car l'épaisseur d'atmosphère qui filtre le rayonnement est réduite. L’Index UV augmente d’environ 10% tous les 1 000 mètres d’élévation.

De plus, lorsque la montagne est couverte d’un manteau neigeux, le rayonnement UV peut être majoré de 40 % à 90 % si la neige est fraîchement tombée. Ainsi les indices UV maximum à 2000 m dans les Alpes ou les Pyrénées peuvent varier de 2 ou 3, qualifiés de faibles, fin décembre, à plus de 12 (extrême) à partir d’avril.

Et puis, en montagne, la température est la plupart du temps plus basse qu’en plaine, et le vent plus fort ce qui diminue la température ressentie et donc la sensation de risque.

A noter enfin que le comportement en termes de protection des travailleurs de ce secteur, par l’exemple qu’il constitue, est également important au regard des messages de prévention adressés à la population générale.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Si possible, déplacez les travaux à l'intérieur ou dans des zones ombragées.
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles et pour ceux que vous encadrez :

  • Porter un chapeau à large bord qui protège le visage, le cou et les oreilles.
  • Porter des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Portez des gants pour protéger le dos de vos mains.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



6 - Plages - Plans d'eau - Piscines de plein air

image plages Les métiers de plage et de plan d’eau divers (maitres-nageurs sauveteurs, moniteurs de sports nautiques, de surf, vendeurs ambulants, plagistes, animateurs de club de plage etc.) sont particulièrement exposés du fait de la période d’activité qui est, la plupart du temps l’été, lorsque le rayonnement UV est à son niveau maximum de l’année.

De plus, sur la plage, ces professionnels sont exposés aux rayonnement réfléchis sur le sable et sur l’eau. A bord d’un bateau ou sur une planche à voile, se rajoute également la réverbération sur la voile, sur le pont du bateau ou encore sur la planche elle-même. Les doses d’UV reçues peuvent être très significativement majorées (+15 à + 40 %).

Et puis, sur la plage comme autour des plans d’eau divers, l’eau fraîche, l’air marin, le vent atténuent la chaleur ressentie et donc la sensation de risque.

A noter enfin que le comportement en termes de protection des travailleurs de ce secteur, par l’exemple qu’il constitue, est également important au regard des messages de prévention adressés à la population générale.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d'ombrage.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à large bord qui protège votre visage, votre cou et vos oreilles.
  • Porter des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



7 - Armée - Police - Poste

image poste

Les uniformes portés par celles et ceux qui travaillent au sein de l’armée, de la police, et de la poste, sont des protections efficaces contre le rayonnement ultraviolet solaire. Mais pour beaucoup de ceux qui travaillent à l’extérieur, il est nécessaire de protéger les parties du corps qui sont exposées au soleil.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine)
  • Faites régulièrement des pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Si possible, érigez un abri d’ombrage.
  • Teintez les vitres latérales des véhicules
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Portez un chapeau à large bord qui protège votre visage, votre cou et vos oreilles.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes de catégorie de protection CE 3 ou 4.
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).



8 - Transport - Route

image taxi

Les professionnels des transports, qu’ils effectuent de longs trajets comme les routiers, les conducteurs de cars, de trains...ou non comme les conducteurs de bus, les livreurs, les chauffeurs de taxi ou de VTC, etc. sont en grande partie protégés du soleil dans l’habitacle de leur véhicule.

Les parebrises sont constitués d'une couche de plastique résistante collée entre deux « feuilles » de verre et stoppent plus de 98 % des UV. En revanche, les vitres latérales, même si elles sont très protectrices (plus de 80 % des UV stoppés) méritent d’être teintées pour optimiser leur facteur de protection. Naturellement, cette protection ne vaut que si la vitre est fermée. En position ouverte, le vent créé par le déplacement du véhicule atténue la chaleur ressentie et donc la sensation de risque.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Teintez les vitres latérales des véhicules.
  • Le véhicule doit être climatisé pour permettre de garder les fenêtres fermées.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles :

  • Si les fenêtres ne sont pas teintées et fermées, lunettes de soleil catégorie de protection 3 ou 4, vêtements longs et crème solaire sont recommandés.



9 - Sport - Animation

image animation Source : La prévention solaire des sportifs - South Australian Sports Institute

Pour les professeurs et moniteurs de sports de plein air, qu’ils soient collectifs (football, rugby, beach volley…) ou individuels (golf, tennis, voile, ski, surf…), pour les accompagnateurs de sorties en montagne, en forêt, pour les animateurs centre aérés, de colonies de vacances, de clubs enfants, la protection solaire est importante en raison de la durée et de l’intensité des expositions.

Lorsque le sport est pratiqué sur la plage, en mer ou en montagne, les risques sont accrus du fait de la réverbération et de condition qui souvent diminuent la température ressentie et donc la sensation de risque.

A noter enfin que le comportement en termes de protection des travailleurs de ce secteur, par l’exemple qu’il constitue, est également important en regard des messages de prévention adressés à la population générale.

Mesures organisationnelles / techniques :

  • Dans la mesure du possible, planifiez les activités en dehors des heures d’ensoleillement maximum (12-16h, heure légale en France métropolitaine).
  • Lorsque le taux d’UV est élevé, déplacez les activités à l'intérieur ou dans des zones ombragées lorsque cela est possible.
  • Faites vos pauses à l'intérieur ou à l'ombre.
  • Télécharger l’application Sunsmart pour être au courant de l’indice UV du jour en fonction de votre localisation.

Mesures de protection individuelles et pour ceux que vous encadrez :

  • Porter un chapeau à large bord qui protège le visage, le cou et les oreilles.
  • Porter des lunettes de soleil enveloppantes et normées (catégorie 3 ou 4).
  • Portez une chemise ou un tee-shirt ample avec un col et des manches longues et un pantalon long. Choisissez des tissus clairs et amples (par exemple en coton) pour permettre une bonne ventilation et si possible présentant un facteur de protection UV (UPF) de 30 ou +.
  • Pour les zones exposées (avant-bras, visage), appliquez toutes les deux heures ou plus fréquemment en cas de transpiration, un produit cosmétique anti solaire, de préférence épais et non gras, à large spectre contre les UVA et UVB, avec un FPS de 30 ou +, résistant à l'eau. Pour les lèvres, pensez à appliquer un baume à lèvres FPS 30 ou +.
  • Prenez soin de votre tube de crème solaire en le rebouchant correctement et en le gardant à l’ombre (max à 30°C.).

Voir aussi

Retour