Accueil

Capture d'un éléphant albinos

santé santé au travail santé publique 13 Jul 2010 Insolite

Un éléphant blanc a été capturé en Birmanie. L'animal, symbole de pouvoir et de fortune en Asie du sud-est, doit être emmené dans la capitale Naypyidaw pour être remis à Than Shwe, chef de la junte militaire qui contrôle le pays depuis vingt ans. A la veille des élections législatives birmanes, la proie ferait office de porte-bonheur pour le "généralissime".

La Fondation thaïlandaise Friends of the Asian Elephant n'a pas protesté contre la décision de garder l'animal en captivité : accueillie comme une bénédiction, cette femelle âgée de 38 ans ne devrait subir aucun mauvais traitement.

 Souffrant en réalité d'albinisme, l'animal n'a de blanc que le nom : rougeâtre ou brune au soleil, sa peau épaisse devient rose pâle au contact de l'eau. Rarissime chez les animaux sauvages, la maladie apparaît quand le corps ne produit plus de mélanine, le pigment qui donne leur couleur aux yeux, aux poils et à la peau. Le gêne de l'albinisme est généralement transmis des deux parents à la fois. Chez les animaux albinos, le manque de pigmentation peut fragiliser les yeux et la peau.

L'année dernière, Copito de Nieve (Flocon de neige), le seul gorille albino répertorié sur Terre, avait du être euthanasié au zoo de Barcelone, où il vivait en captivité depuis 40 ans. Il souffrait d'une forme rare de cancer de la peau.

Voir aussi