Accueil > Votre Santé > Uv artificiels

Les UV artificiels cancérigènes

uv 27 Oct 2017 UV artificiels

banc à uv

Depuis 1992, les rayonnements solaires ultraviolets et les UV artificiels de lampes et lits à ultraviolets étaient considérés comme "probablement" cancérigènes. Plus maintenant, suite aux récentes conclusions d'un groupe de 20 experts internationaux. Réunis au siège du Centre International de Recherche sur le Cancer (Lyon), les spécialistes ont relevé le niveau de classification au niveau 1 : les UV naturels et artificiels sont désormais "cancérigènes pour l'homme".

"Une méta-analyse a conclu que l'exposition aux UV artificiels avant l'âge de 30 ans augmente de 75% le risque de mélanome" souligne le CIRC. Pour les dermatologues, la solution passe d'abord par la prévention car le bronzage artificiel reste prisé par des clients peu conscients des risques : en Allemagne, environ 14 millions de personnes âgées en 18 et 45 ans pratiquent le bronzage artificiel. Un quart d'entre eux a commencé entre 10 et 17 ans. "Il est grand temps d'avancer pour réguler le secteur, éviter que des enfants utilisent les lits de bronzage et s'assurer que ces appareils soient soumis à des avertissements sanitaires" a annoncé l'Association Britannique des Dermatologues.

En France, près d'un cancer sur trois est un cancer de la peau. 7400 nouveaux cas de mélanome, la forme la plus dangereuse de cancer cutané, ont été détectés en 2005.**

Lire l'article original : A review of human carcinogens (Thelancet.com) (en anglais - sur inscription)

Voir aussi

Retour