Accueil > La Sécurité solaire > /la-securite-solaire

Demande d’interdiction de publicité pour les appareils de bronzage

03 Jun 2016 Communiqués de presse

ASSOCIATION SECURITE SOLAIRE Centre collaborateur pour l’Organisation Mondiale de la Santé pour l’éducation solaire

LETTRE A MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUELA SECURITE SOLAIRE DEMANDE L’INTERDICTION DE PUBLICITE POUR LES APPAREILS DE BRONZAGE

Si la pratique de quelques séances d’UV dans l’année peut être jugée sans véritable risque, si les UV artificiels sont utilisés à des fins thérapeutiques, il n’en est pas moins vrai que le bronzage en cabine est aujourd’hui considéré par la communauté médicale comme dangereux pour la santé et même cancérigène (1).Si le nombre de cancers de la peau progresse toujours fortement dans notre pays, les Français semblent de mieux en mieux informés des risques liés aux surexpositions solaires (2) multiplier les gestes pour se protéger du Soleil comme en témoigne l’augmentation des ventes de crèmes solaires, de lunettes de soleil ou encore de vêtements anti-UV.Paradoxalement, les entreprises qui mettent à disposition du public des appareils de bronzages connaissent un succès croissant et, pour certaines, se développent au rythme vertigineux de 30 % par an. La publicité de plus en plus visible des enseignes les plus puissantes (un des leaders du secteur des solarium vient de lancer une campagne au cinéma) et la désinformation manifeste (3) des clients chez la plupart des vendeurs de « soleil en boite » expliquent aisément ce paradoxe.C’est pourquoi, nous demandons, dans une lettre au Président de la République, Monsieur Jacques Chirac, initiateur du Plan cancer et au Dr Philippe Douste-Blazy, Ministre de la Santé, d’interdire la publicité pour les appareils de bronzage et les entreprises qui les mettent à la disposition du public.Contact presse : Pierre Cesarini - DG Association Sécurité Solaire – 01 48 97 16 97

(1) - rapports de l’Académie de Médecine / avril 2003 & mai 2004 (//www.academie-medecine.fr/actualites/rapports.asp) - liste des carcinogènes dans le Xème rapport de l’US National Institute of Health (NIH), (//ehp.niehs.nih.gov/roc/tenth/profiles/s183uvrr.pdf) - Artificial tanning sunbeds: risk and guidance (OMS 2003) (//www.who.int/uv/publications/sunbeds/en/)

(2) -enquêtes IFOP – Sécurité Solaire / 2000, IPSOS – Sanofi 1992 / 1996 / 1997

(3) - Magazine « Que choisir » daté de juin 2003

COPIE DE LA LETTRE ADRESSEE CE JOUR AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Paris, le 3 Juin 2004 A Monsieur Jacques Chirac, Président de la République Française Copies à Monsieur le Dr Douste-Blazy Ministre de la Santé, à Madame Pascale Briand, Présidente de la MILC, à Monsieur le Professeur David Khayat, Président de l’Institut National du Cancer Monsieur le Président, Nous connaissons votre engagement en faveur de la lutte contre le cancer. Au travers du Plan cancer que vous avez présenté en 2003, et de la mise en place de structures comme la Mission Interministérielle de Lutte contre le Cancer et l’Institut National du Cancer, nous avons compris votre volonté de multiplier et de coordonner les efforts, que cela soit dans le domaine de la recherche, des soins, de l’accompagnement des malades ou de la prévention. Dans le domaine spécifique de la prévention des cancers cutanés, vous n’êtes pas sans savoir qu’il est avéré que les appareils de bronzage contribuent au risque de cancérogenèse. Nous demandons que soit interdite la publicité pour les appareils de bronzage et pour les entreprises qui les mettent à la disposition du public. Il nous parait incohérent que les pouvoirs publics puissent alerter la population des dangers des UV tout en laissant libres de faire de la publicité, ces sociétés qui, grâce à elle, se développent à un rythme vertigineux. Certains du soutien que vous apporterez à cette demande, nous vous prions, Monsieur le Président, de croire à notre plus respectueuse considération. Dr Jean-Pierre Cesarini INSERM, Pdt de la Sécurité Solaire Jean-Francois DORE, Directeur de recherche INSERM, Membre de la Sécurité Solaire Pr Helene Sancho-Garnier, Professeur de Santé Publique, Conseiller scientifique auprès de l’UICC, Membre de la Sécurité Solaire.

Vous aussi, demandez l'interdiction de publicité pour les instituts de bronzage en vous connectant sur le site de notre partenaire www.destinationsante.com.

D'un coup d'œil vous pourrez y lire notre lettre au Président, d'un clic vous pourrez la " signer " et l'expédier à votre tour…

Voir aussi

Retour